vendredi 14 décembre 2012

Un retour sur la montgolfière à la Paillade dans le quotidien le Midi Libre.


Un retour sur la montgolfière à la Paillade dans le Midi Libre.

Un mot que j'emploie, parfois, pour parler de mes actions. Je parle de cette envie de provoquer des "non-faits divers". J'ai
 le sentiment que l'on ne vit pas, pas suffisamment, de rassemblements heureux dans le quartier (ce qui m'inquiète davantage pour les plus jeunes) Cela manque, j'en ai la conviction, de "précédents", assez poétiques, assez doux, beaux, pour contre balancer avec ce qui n'échappe pas aux gamins, qui n'échappe à plus personne d'ailleurs, qui veut que l'on vivrait dans un quartier aux conditions de vie toujours plus dures (46% de chômage) Pour les plus jeunes, cela fait "école"... Que ce soit pour les Agoras, le festival Motifs d'évasion, et ces autres petites surprises, qu'il reste de la façon la plus ALÉATOIRE possible à imaginer, j'aime l'idée que tout cela se passe un dimanche, un samedi ! Parce que ce sont des jours en dehors du temps associatif ! Parce qu'il ne faut pas qu'il y ait de malentendu, on doit pouvoir croire que cela peut aussi venir de nous ! Que cela était en nous ...Et se dire, savoir, qu'il n'y a pas d'assistance poétique à attendre, et si elle existait, elle ne serait pas à guetter, pas cette assistance aussi, pour l'attirer dans le quartier, jusqu'à nos dimanches !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire