lundi 10 juin 2013

20 ème Agora ! : Spéciale Agora COMÉDIE DU LIVRE.



A eu lieu ce Samedi 8 juin à la Paillade une AGORA spéciale COMÉDIE DU LIVRE. Une occasion que nous comptions bien saisir Amlouk Abdel Kader et moi pour poursuivre dans le quartier de la Paillade cette promotion du "livre" que nous portons régulièrement, parmi d'autres actions culturelles.

Le thème de cette année fut une occasion unique de connecter, une nouvelle fois, des habitants à la littérature, de poursuivre le rappel du "livre" par le truchement de ces auteurs venus d'Algérie et de tout le Maghreb. Pour cette édition, plus que jamais faite pour entrer en conversation avec le quartier, il était hors de question pour nous d'assister à un nouveau loupé entre ces événements qui gravitent autour du quartier et les Pailladins. 

Nous allons continuer de guetter ces manifestations, qui partout en ville se produisent, ceci pour mieux s'en saisir, mieux en faire (mieux forcer?) le partage. Autant d'événements qu'occasionnellement nous ferons nôtres. Parce que nous comptons bien, aussi souvent que possible, aller chercher, prendre, dans ces grosses productions que la ville porte, la part du pauvre.

Un mot sur la rencontre. Elle fut passionnante ! Nos invités et chroniqueurs se sont montrés particulièrement en phase avec les habitants !! Les auteurs présents, qui nous ont raconté leurs passions du livre, leurs opinions sur la "possibilité" d'une littérature "Maghrébine", d'une littérature de banlieue, leurs coups gueules et leurs coups de cœur avoués, mais aussi les récitations d'un jeune conteur de 18 ans venu nous lire du "Nasrédine EL Odja", les coups de Djembé du jeune Ayoub (16 ans), ont su tenir en haleine des habitants, détournés pour l'occasion de leur chemin initial, qui allait de leurs foyers à la boulangerie du coin ...ceci pour écouter parler, un instant, un samedi matin à la Paillade, de littérature. 

Nous sommes particulièrement fiers de cela! 

A très bientôt pour de nouvelles aventures !

Nourdine, Abdel Kader.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire